Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:43

J'ai reçu Madame Martine L., aide soignante, le 20 janvier dernier, sur les conseils du Docteur C. médecin d'une grande ville de province, spécialiste en médecine physique et rééducation.

 

Son principal problème, douleur et tension à l'épaule droite , a été amélioré par un traitement dentaire ( réglage de son occlusion par un spécialiste )

 

Madame L. souffre de céphalées occasionnelles , mais surtout de vertiges fréquents traités ponctuellement  par du Tanganil.

 

Elle se plaint de tensions lombaires, de tensions sur l'épaule gauche et raideur des cervicales.

 

La dernière correction visuelle portée date de 2009, et des lunettes de soleil on été faites en 2011 avec la même correction après contrôle chez son ophtalmologiste.

 

Elle porte donc des verres progressifs :

 

OD +2,00 -0,50 40° OG +1,75 ADD VP +1,75

 

Les verres sont correctement centrés.

 

Il existe avec ses lunettes, les yeux ouverts, une petite hypertension cervicale gauche qui limite la rotation de la tête du même coté. Cette tension s'annule si elle met ses dents en contact,

Par contre si elle ferme les yeux sans contact dentaire, l'équilibre existe aussi.

 

A l'examen de vue j'obtiens :

 

OD +2,25 -0,25 70° OD +2,25 -0,50 90° ADD VP +1,75 ce qui rétablit son équilibre postural sans contact dentaire, la rotation de la tête à présent aisée et symétrique.

 

Je réalise donc ses nouveaux verres et lui livre ses nouvelles lunettes le 1er février.

Je demande à Madame L. de me tenir au courant de son confort dans les prochaines semaines.

 

Je reçois un premier mail le 9/02/12 :

 

« Bonsoir Monsieur Habif,

 

Pas façile de résumer toutes ces années de douleurs, j'espère que vous ne trouverez pas l'histoire un peu longue car en fait c'est répétitif d'une année sur l'autre puisque "je tournais en rond" j'ai oublié de vous dire qu'à aucun moment j'ai passé SCANNER ou IRM. J'ai réclamé une fois, même si d'ordinaire je ne suis pas adepte d'examens, j'espérai trouver le problème et il m'a été répondu, à juste titre je pense, "votre problème est tendineux uniquement", donc c'est pas la peine d'explorer davantage, j'ai aussi posé la question de fibromyalgie, je pensais en être atteinte, là aussi, j'ai eu une réponse évasive.......

 

Je reste à votre disposition car il est vrai que vous aurez peut-être besoin de plus de renseignements, si mon cas vous intéresse, je vous autorise à utiliser mon exemple.  

J'ai donné des détails de mon état psychologique significatifs de ma souffrance réelle.

 

Pour le moment le changement de lunettes semble avoir fait disparaître les vertiges, les troubles visuels à la conduite de nuit, les douleurs sur l'oeil gauche, pour les douleurs je dirai juste que le grand froid actuel réveille chez moi toutes sortes de douleurs tendineuses alors attendons encore un peu pour se prononcer.

 

Je vous remercie sincèrement « 

 

Associé à ce mail voici son histoire :

 

Historique des douleurs cervicales et épaules

 

C'est un peu compliqué de résumer 10 années de douleurs !!!! J'espère que vous comprendrez cet historique.

 

2002 douleurs d'épaule droite lancinantes et diffuses, le rhumatologue qui me suit à l'époque m'explique que cela peut provenir d'une irradiation du problème de canal carpien en évolution sur la main droite. Après intervention en mai 2002, sensation d'aller un peu mieux, puis douleurs de nouveau permanentes, rendant mon activité d'aide-soignante de plus en plus compliquée, j'avais des douleurs, une « fatigabilité » des épaules et bras, compromettant également des gestes simples de la vie, se coiffer par exemple....rien de très grave aux radios, juste un espace « légèrement réduit » sous-acromion risquant de comprimer nerfs, vaisseaux et tendons mais léger.

Une écho doppler des membres supérieurs n'avait rien précisé non plus, des séances de kiné sont prescrites pour travailler et élargir l'espace sous-acromion.

 

2003 et jusqu'au 2 novembre 2004 (date de début d'un long arrêt) je travaille avec des douleurs profondes et permanentes, je me sens de plus en plus mal quotidiennement, mes jours de repos ne me suffisent plus à récupérer, j'ai la sensation que mes bras, mes épaules se « verrouillent » je ressens des douleurs de « torsion » je vis un calvaire qui m'épuise et moralement m'anéantis. Les médecins (généraliste, rhumatologue, ostéopathe...) me parlent de pathologie tendineuse chronique, s'instaurent alors de nombreuses séances de kiné, ils m'expliquent tous qu'il y a peu de solution pour résoudre ces douleurs, la kiné étant le meilleur moyen. Un traitement de myorelaxants, Miorel en journée et Miolastan le soir m'apportent un peu d'amélioration et en phase aïgue, j'avais essayé en accord avec la rhumatologue un peu de Léxomyl mais ¼ le matin pour me détendre un peu. Dès que j'allais mieux ces traitements je les stoppais et les reprenais au moment des rechutes trop douloureuses, je ne voulais pas trop « m'intoxiquer » c'était mon choix.

Mon temps est rythmé entre mes soins et mon quotidien que j'essaie de maintenir, les tâches de ménage, repassage et autres sont compliquées, je dois apprendre à fractionner tous les travaux domestiques pour ne pas provoquer de tensions extrêmes de mes bras ou de mon cou.

Un jour j'ai même dit à mon kiné, qu'il était le « deuxième homme » de ma vie tant je partageais de temps avec lui, c'était la petite touche d'humour ce jour là !!!!!

 

2005 sera une année de repos et de soins de kiné, je sais que je ne peux plus exercer ma profession je dois réapprendre à vivre différemment, j'espère reprendre une activité professionnelle mais je récupère mal je vais mettre en oeuvre une psychothérapie pour m'aider « à accepter », faire le deuil d'une bonne santé et de mon métier. Je consulte un acupuncteur également pour la gestion de la douleur. J'ai la volonté de voir le bout du tunnel.

 

2006, j'ai 48 ans je deviens grand-mère, tenir ou maintenir un bébé de 3k400 sur mes genoux c'est hyper douloureux physiquement, j'ai l'impression de vieillir prématurément, je vais donc travailler la gestion de mes douleurs, apprendre à me bouger autrement.

Progressivement, j'arriverai à être à la hauteur ou cacher les moments négatifs si besoin pour pouponner et jouer comme si tout allait bien.

 

Je verrai le Dr C. dans cette période, quelques manipulations me soulageront et kiné ensuite, des séances et toujours des séances. Je suis moins algiques à partir de fin 2006.

 

Août 2007, je retrouve un emploi d'hôtesse d'accueil, en poste de reclassement. Malheureusement, sans pour autant m'arrêter, je subis régulièrement des rechutes, les douleurs sont situées au dessus de l'épaule droite avec remontée sur le côté du cou, j'ai beaucoup de gestes répétitifs mettant à contribution mon bras, je suis droitière. J'alerte le médecin du travail depuis juin 2010, il n'intervient pas pour améliorer le poste de travail. Je continue des soins de kiné en parallèle pour me maintenir sur mon poste.

 

Fin 2010, j'ai de nouveau des douleurs dans tout le bras droit, y compris à l'intérieur du bras jusqu'au niveau du sein, je consulte un rhumatologue, la douleur est localisée également au cou, plusieurs séances de mésothérapie, un essai d'anti-inflammatoire encore une fois qui se solde par de gros soucis digestifs, il est question du syndrome thoraco-brachial, je passe encore beaucoup de temps en kiné, la douleur du bras passe reste la douleur de l'épaule et du cou, c'est ingérable cette douleur, ni par la chaleur locale ni par des manipulation, rien n'améliore.....

 

Juin 2011 JE SATURE !!!!!!!!!! Je retourne voir le Dr. C. et lui explique que je me sens au bout du rouleau (je pleure d'ailleurs) découragée de vivre ainsi, je fais le point avec elle sur ces douleurs persistantes et chroniques, « le mot est faible » sur l'épaule droite, j'ai eu des moments de répits mais très courts.

 

Septembre 2011, Sur les conseils du Dr C., je rencontre le Dr R. (médecin de médecine physique) et le Dr. D. ( chirurgien dentiste). Après le traitement dentaire, rapidement cette douleur sur l'épaule droite remontant sur le côté du cou va s'estomper pour disparaître, parfois des gestes professionnels répétitifs les font revenir « discrètement » mais je module et je vais mieux, comme quoi un problème dentaire même infime peut déséquilibrer.

 

Janvier 2012Il reste à gérer un problème sur le côté gauche, épaule, cou, et douleurs lombaire, j'ai aussi une sensation de déséquilibre, vertiges, des maux de têtes supportables avec une fatigue oculaire et parfois une douleur au niveau de l'oeil gauche. La conduite de nuit me gêne......

 

Je réponds par ce message le 12/02/12 :

 

Bonjour Madame L.,

 

Merci de votre message, j'attends avec impatience les résultats avec vous nouveaux verres, dans 2 ou 3 semaines. N'oubliez pas de re-consulter le Dr C. dans environ 1 mois

Bon dimanche
Bien à Vous

 

Voici le dernier mail reçu il y a quelques jours, e 5 mars 2012

 

 

« Bonsoir Monsieur,

 

J'ai vu le Dr C. ce soir pour le contrôle après nouvelles lunettes, c'est très positif et elle est satisfaite du résultat, elle vous précisera les résultats avec des termes plus "techniques". Elle m'a demandé d'évaluer le résultat, j'ai annoncé un 95%.

 

Certains soucis ont été corrigés immédiatement, je parle de l'état nauséeux lié à mon instabilité "effet tangage" perte d'équilibre. Je n'ai pas eu de maux de tête depuis l'acquisition de mes lunettes, mon confort visuel en conduite de nuit est également important, je ne supportais plus les phares de voitures, j'étais très gênée, maintenant c'est super. Ma douleur au fond de l'oeil gauche s'est atténuée progressivement.

 

Côté douleur, cervical et épaule gauche, j'ai eu très mal dans les quinze jours qui ont suivi mon passage chez vous le 1er février, j'ai ressenti en effet que tout se "rééquilibrait" enfin, là encore la douleur s'est estompée pour disparaître.

La douleur que j'avais au niveau du haut de la fesse gauche, le Dr C. espérait qu'elle disparaisse également, ce soir je lui ai expliqué que cette douleur était toujours présente et même aggravée, pour moi elle était liée à une chute remontant à un an. En effet, après examen, il s'avère que le problème n'est pas lié aux problèmes d'optique.

 

En résumé, je suis satisfaite de mes nouvelles lunettes, je revis, je vous remercie encore d'avoir pu m'apporter ce confort, ce mieux être. Je reste à votre disposition car mon historique n'était peut-être pas assez précis, et ce soir je parle de mon ressenti mais c'est peu.

 

A bientôt.

 

Bien cordialement »

 

Je vous ai présenté ce cas qui est très fréquent, un peu longuement, pour à nouveau insister qu'une petite imprécision dans la correction visuelle peut engendrer des désagréments importants, chez des sujets à déficience d'équilibration posturale.

Comme vous l'avez lu, il existait également un déséquilibre dentaire qu'il a été également capital de traiter. Il arrive souvent que l'on doive traiter plusieurs entrées posturales ( yeux-dents-pieds).

 

Non il ne s'agit pas de magie ou de sorcellerie comme je l'ai entendu récemment de la part de médecins spécialisés qui montrent de la sorte leur bêtise et leur ignorance de nouvelles technologies pourtant tout à fait scientifiques,

 

Il existe depuis prés de 15 ans, c'est vrai ce n'est pas beaucoup, une formation tout à fait officielle et reconnue, puisqu'il s'agit d'un D.I.U de Posturologie.

Cette formation n'est ouverte qu'à des médecins ou para-médicaux diplômés reconnus...

 

Michel HABIF

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vision-et-posturologie
commenter cet article

commentaires

Martine 29/08/2013 23:53


Bonsoir Mr Habif et ML Sauvion,


Je suis heureuse de lire ce témoignage de quelqu'un de ma région, nous avons le même médecin et avons été orienté vers Michel. Oui notre vie est transformée après
une telle prise en charge, nous avons envie de transmettre notre expérience, de prouver l'importance et l'intérêt de se former à la posturologie. Il est vrai que les kilomètres peuvent être un
frein, d'où l'importance d'étendre cette formation afin de satisfaire plus de patients.


Merci Michel. Bonne continuation à ML Sauvion

vision-et-posturologie 31/08/2013 16:55



Merci de vos témoignages et surtout des bonnes nouvelles que vous annoncez....



ML Sauvion 29/08/2013 09:37


Bonjour Monsieur Habif,


J'ai eu la chance de croiser votre savoir-faire et vos compétences. Depuis tout a changé pour moi : je vois. Clair. Je n'ai plus cette sensation de peine à changer de focus de la vision de près à
la vision de loin. Migraines ? Plus du tout. Le Docteur Contant m'a confirmé que je vais désormais passer beaucoup moins de temps dans son cabinet. Vous avez changé mon quotidien et je vous en
remercie.


Je parle de vous autour de moi. Soit les gens me prennent pour une dingue, soit ils sont tentés de passer chez vous mais cette barrière revient souvent : la distance. 


Merci de votre aide.

vision-et-posturologie 31/08/2013 16:56



Merci de votre gentil mot, et des bonnes nouvelles ...



Martine 25/11/2012 22:00


Bonsoir à vous messieurs,


J'ai le recul pour témoigner de l'importance d'une formation en posturologie, en qualité de patiente qui a bénéficié des qualités et de l'expérience de  Michel Habif, j'ai retrouvé
une  vie épanouissante, beaucoup d'années perdues à cause de douleurs, quelle renaissance après, et le mot est faible. Merci Michel. J'espère qu'un jour divers thérapeutes
s'orienteront vers cette formation, preuve est, que toutes douleurs ne se traitent pas uniquement par antalgiques. Une petite précision pour Alain, la douleur de fesse gauche était une suite de
chute dans un escalier, et non en rapport...les muscles du bassin avaient en effet soufferts.  Bon courage à vous dans vos activités.    

millon alain 20/03/2012 12:18


Bonjour Michel,


je suis évidemment tout à fait d'accort pour dire que la pluridisciplinarité dans la posturologie est essentielle, et en même temps, je pense que c'est ce qui freine son développement, car
comment lutter contre la guerre des égos?


Si je peut mettre mon grain de sel après la lecture du témoignage, je pense que les douleurs le la fesse G ne sont sûrement pas en rapport avec la vision mais relèvent quand même de la
posturologie: un rééquilibrage des muscles du bassin et des pieds serait probablement bénéfique.


Très bonne journée et encore merci.

millon alain 18/03/2012 17:09


merci Michel pour ce très beau témoignage qui met en valeur la posturologie. 

vision-et-posturologie 19/03/2012 14:33



Merci Alain de votre commentaire. 



Il est essentiel que l'on comprenne la nécessité d'une prise en charge globale et pluridisciplinaire.


La médecine est encore trés cloisonnée et on a tendance à ne traiter bien souvent que le symptôme


Bonne journée


Michel HABIF