Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 11:43
Lors des XXèmes JOURNEES DE POSTUROLOGIES CLINIQUES qui se sont déroulées les 26 et 27 janvier 2013, j’ai présenté une communication co-écrite avec mon ami JF HENNEBICQ .
Les articles de la seconde communication, toujours co-écrits avec JF HENNEBICQ sont publiés sur son blog:
 
Je vous avais promis d’en diffuser ici le texte. Etant assez long je vais vous le proposer par thème et chapitres.
VISION ET POSTUROLOGIE
LE ROLE DE L’ACCOMMODATION
Michel HABIF, opticien posturologue
Jean- François  HENNEBICQ, ostéopathe
Association de Posturologie Internationale Paris  2013
PARTIE 1
 
L'ACCOMMODATION
Bon nombre  de  posturologues, lors de leur pratique quotidienne, pensent que dans leur bilan, lorsque l’entrée visuelle est perturbante, il  s'agit particulièrement d'une influence oculomotrice.
Le but de cet article est de vous sensibiliser sur un point capital, résultat de nos années d'expérience clinique et de notre collaboration dans la pratique quotidienne de la posturologie :
Le rôle de l’accommodation dans le contrôle du système postural d’aplomb.
La seule  action musculaire intra oculaire augmentant la puissance globale du globe par la déformation du cristallin sous l’effet des muscles du procès ciliaire est  l’accommodation.
Ce phénomène physiologique, réflexe, permet de focaliser sur la rétine une image d'un objet rapproché.
Elle présente deux voies de régulation neurophysiologique :
 
Une voie de régulation courte parasympathique accommodatrice et une voie de régulation longue sympathique relâchant l’accommodation dite désaccommodatrice.
  
 
 
L’accommodation est un phénomène réflexe  mise en jeu  par un stimuli visuelle : le flou de l’image que perçoit les 2 yeux. L’information rétinienne est alors envoyée au cortex occipital  dans l’aire visuelle, où elle est interprétée. Elle va ensuite être régulée par le noyau accessoire (Inderger Westphall)  du III qui va stimuler par le nerf ciliaire court la contraction du muscle de Rouget-Muller (appartenant au procès ciliaire) tandis que le muscle de Brücke innervé par la voie sympathique se détend pour déformer le cristallin.
 
Lors de la désaccommodation, l’information rétinienne est envoyée au cortex  occipital  dans l’aire visuelle et frontale, où elle est interprétée. Elle va ensuite être régulée par le colliculus supérieur puis permettre à la moelle cervicale de véhiculer une information passant par les ganglions cervicaux inférieurs et supérieurs, le ganglion de Gasser, pour stimuler par le nerf long ciliaire la contraction du muscle de Brücke et un relâchement du muscle de Rouget-Muller pour déformer le cristallin.
LA VOIE OCULOMOTRICE
Lorsque le réflexe d’accommodation est stimulé conjointement est provoqué  le réflexe de convergence. Cette action va permettre d’ajuster proportionnellement la focalisation de l’image perçue par les 2 yeux pour voir net. Ce réflexe présente une voie de régulation neurophysiologique courte.
Les informations rétiniennes des deux yeux sont envoyées simultanément au cortex des aires visuelles et sont interprétées pour être envoyées au colliculus supérieur et au noyau du III   pour stimuler la contraction des droits médiaux de chaque œil par le nerf oculomoteur commun dans le but de converger et de faire fusionner les deux images en une.
La convergence se fait sous l’action des muscles oculomoteurs. D’autre part, dans d’autres condition s de regard, les 6 muscles externes entourant le globe oculaire permettent les mouvements de l’œil dans la direction du regard, aident à la fusion des images rétiniennes des deux yeux,  ont un rôle proprioceptif et renseignent le vestibule sur la position des yeux et de la tête dans l’espace.
CONCLUSION SUR L’ACCOMMODATION
La régulation accommodation/ convergence est régulée par 3 voies
- une voie accommodatrice parasympathique
-une voie désaccommodatrice sympathique
-une voie oculomotrice réalisant la convergence
Cette voie se termine par le nerf oculomoteur III qui distribue l’action motrice à réguler
A l’action accommodative/désaccommodative sont conjugués les efforts des muscles oculomoteurs mais aussi les muscles de la mandibule  (Bonnier-Habif 2002, Bonnier-Ridel 2004)  et les muscles para cervicaux.
En effet, dans la boucle de régulation longue sympathique désaccommodatrice, il existe une influence du ganglion trigéminal de GASSER sur l'effet réflexe de la régulation de l'accommodation.
 
 
.
ACCOMMODATION = EFFORT MUSCULAIRE DU PROCES CILIAIRE + CONVERGENCE
Mais pas seulement...         
         

LA BOUCLE OCULO-CEPHALOGYRE

 

 

Pour regarder , il faut déplacer son regard ou déplacer simultanément les yeux et le regard dans la même direction. L’activité oculomotrice est prépondérante mais elle est soumise à l’influence de la qualité de l’appareil réfractif, par l’accommodation si celle-ci est mise en jeu. Œil et rachis cervical fonctionnent suivant une activité réflexe via le vestibule pour permettre de garder une stabilité du regard.

 

Lorsque le regard se déplace, les yeux fixent une cible  tout en tournant la tête dans le même sens, vers le même point. Pour y arriver des voies sensori-motrices sont conjointement stimulées, notamment les voies oculomotrices des III – IV – VI, les voies vestibulaires du VIII, et les voies cervicales du XI.

Il existe une contraction synergique entre les muscles oculomoteurs droits internes – droits externes, faisant une version oculaire et les muscles cervicaux sous occipitaux, trapèze, Scom, (sterno-cleïdo-occipitaux mastoïdiens)  pour faire une rotation cervicale du côté de la version.

 

Le vestibule coordonne  cette synergie de contraction musculaire par un canal semi circulaire correspondant.

 

 

 

En condition d’équilibre debout, en statique, mais aussi pendant la marche, la boucle oculo-céphalogyre influence par le biais du vestibule, la distribution du tonus postural des membres et des ceintures grâce aux voies vestibulo-spinales que les capteurs podaux, plantaires, vont réguler.

 

 

 FIN DE LA 1ERE PARTIE

 

VOUS POUVEZ LAISSER VOS COMMENTAIRES ET VOUS INSCRIRE A LA NEWSLETTER AFIN DE RECEVOIR LES ALERTES DE NOUVEAUX ARTICLES.

 

  MICHEL HABIF           

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by vision-et-posturologie
commenter cet article

commentaires

JPK 12/03/2015 08:44

Bonjour,

Merci pour ces explications claires et précises sur le réflexe oculo ceohalogyre. Auriez vous svp des références sérieuses à me proposer sur ce sujet ?

En vous remerciant par avance,

web content writing 12/11/2014 18:46

Collaboration ajoute toujours que des résultats positifs dans l'ensemble des travaux! Avant, vous devez être un grand objectif!

for more details 01/10/2014 14:24

It is not easy to provide a wonderful accommodation to the people at this place. I thought most of them are refugees at first. Now i know that they are not the people whom we think about this place belongs to them.

monique soussan 25/06/2013 12:07


Monsieur  Habif,


Merci pour votre envoi et un grand bravo. Mes connaissances sont limitées et j'ai des difficultes à suivre .Mais mon interet reste intact.Aussi je ne saurais trop vous remercier pour d'autres
informations.


Je ne sais si vous vous souvenez de mon passage chez vous.Je suis toujours sur Dreux et je me bats chaque jour pour faire face à mes difficultés qui ne cessent de s'accroître:diplopie et
nystagmus perturbants,audition deficiente,et marche très pénible car équilibre de plus en plus précaire.Je consulte bien sûr généraliste,neurologue;ophtalmo.Mais je dois dire que leur "ronron"
("vous savez bien que vous avez été opérée d'une tumeur sur le IV° ventricule ....vous connaissez votre âge...les résultats des IRM ne laissent rien d'anormal...) ne m'apportent rien à mon mal
vivre.


Si je vous raconte tout ceci-et je sais combien votre temps est précieux-c'est peut-être pour esperer votre éclairage et vos conseils.Je suis toujours avec vos verres car "rien n'a changé".


Je vous souhaite bonne continuation et vous envoie mon meilleur souvenir.


 


Madame Soussan  monique.soussan@sfr.fr